Go to menu Go to content

Essais routiers

Honda Civic 2009

La nouvelle voiture du peuple

Par Daniel Rufiange

Quoi écrire de différent sur la Civic ? Il me semble que tout le monde s'est exprimé à son sujet. Véritable icône depuis une vingtaine d'années au Québec, sa popularité dépasse le simple respect de ses qualités; on parle ici d'une profonde histoire d'amour. Cependant, l'amour change avec le temps. Il passe du passionnel au rationnel. Est-ce que les Québécois aiment encore leur Civic un peu, beaucoup ou passionnément ?

Carrosserie

La Civic présente deux designs totalement distincts : la berline et le coupé. Personnellement, je trouve le coupé vraiment réussi, alors que l'allure de la berline me laisse dans l'indifférence la plus totale. Les deux présentent toutefois le même faciès très profilé, lui qui affiche un coefficient de traînée de 0,27, ce qui favorise une excellente consommation de carburant. Il s'agit de la plus grosse Civic à ce jour mais également l'une des plus économiques (version hybride). Si le coupé s'adresse encore à une jeune clientèle, la berline courtise plutôt les anciens propriétaires, ceux qui ont vieilli et qui demeurent fidèles au modèle. Disons que, avec son allure plutôt anonyme, on risque peu de retrouver des Civic montées de cette génération dans quelques années.

Habitacle

Cette cuvée de Civic propose une générosité inégalée à l'intérieur. Les occupants avant et arrière jouissent d'un bon dégagement pour tous leurs membres. Les sièges sont confortables, comme c'est la norme du côté de Honda, et la qualité de construction et d'assemblage, toujours de haut calibre. Pour ce qui est de la présentation intérieure, j'adore ce que Honda a fait avec ce tableau de bord sur deux niveaux; si l'on reproche souvent au constructeur son conservatisme, il ne faudrait pas lui taper systématiquement sur les doigts quand il innove. Non seulement l'allure est différente, mais l'affichage numérique de l'odomètre près du pare-brise représente un élément de sécurité non négligeable puisque l'on n'a pas à quitter la route des yeux pour savoir à quelle vitesses on se déplace.

Mécanique

La Civic s'est toujours targuée d'être économique. Rien de différent avec cette génération, alors que les friands d'écologie trouveront chaussure à leur pied avec des moteurs frugaux. D'abord le 4-cylindres de 1,8 litre, qui réclame peu souvent son dû, ainsi que la motorisation hybride - 4-cylindres de 1,3 litre et moteur électrique - qui permet d'abaisser la consommation moyenne sous la barre des 6 litres aux 100 kilomètres. La différence de consommation entre les deux motorisations est insuffisante pour justifier le prix plus élevé de l'hybride, mais, ces jours-ci, il faut bien le dire, les hybrides ont la cote en matière de consommation de carburant. Ceux qui jouent plus violemment du pied droit en obtiendront davantage avec la version Si et son performant 2-litres de 197 chevaux.

Comportement

Les Civic se sont royalement endimanchées depuis le début des années 90. Autrefois agiles et hyper maniables, elles sont devenues plus lourdaudes et ne donnent pas la même impression quant à leurs capacités routières. Il n'en demeure pas moins qu'elles sont agréables à conduire et transmettent un sentiment de sécurité au volant. Toutefois, il faut préférer la voie de droite - à moins d'être au volant d'une Si - pour ne pas se sentir pressé sur la route. Somme toute, des accélérations franches, un freinage efficace et un bel aplomb général font en sorte que la voiture ne déçoit pas, à défaut de générer des passions; le confort et l'indifférence ont pris le dessus sur la sportivité et l'arrogance. Oui, l'image de la Civic s'est métamorphosée.

Conclusion

Je cro-yais la Civic à la croisée des chemins lors de sa refonte de 2006. Mais non ! À bien y penser, elle s'est tout simplement rajustée à sa clientèle, mais continue d'offrir une foule d'éléments que les gens recherchent, et ce, à prix d'ami. Et, à ne pas négliger, cette fiabilité qui lui assure un retour de ses fidèles acheteurs. Les Québécois aiment encore leur Civic, mais la passion a laissé place à un amour plus raisonnable. Attention, d'autres séductrices n'attendent que l'occasion de lui voler sa place.

Deuxième avis : Francis Brière

Même si la sous-compacte a grossi ces dernières années, elle demeure la référence en matière d'économie de carburant et de plaisir de conduire dans cette catégorie de voitures abordables. Vous avez l'embarras du choix : modèle de base, motorisation hybride, version Si plus performante, elles répondent toutes à des besoins et à des désirs particuliers. En ce qui me concerne, je considère la Civic hybride comme un excellent choix, surtout si vous devez parcourir des kilomètres en ville et dans la circulation dense. Honda vous suggère donc un achat raisonnable avec cette voiture, peu importe la livrée. En prime, vous obtenez fiabilité, durabilité, valeur de revente élevée et économie de carburant. La boîte de vitesses manuelle est à privilégier : elle vous procurera plus de plaisir et tirera mieux profit de la petite cylindrée de cet engin.